Les enseignements de la concertation

  • Imprimer cette Page

Des usagers qui souhaitent et attendent ce projet et veulent aller plus loin

Que ce soit clairement et massivement dans les avis reçus par mail, ou plus indirectement dans les interventions lors de la réunion publique et dans les remarques apposées sur les 2 registres, une forte adhésion au projet émerge : la majorité des participants soulignent l’intérêt de ce projet, attendu depuis plusieurs années. La situation actuelle apparaît comme totalement inadaptée au trafic en jeu, source de bouchons, de temps perdu, de stress, d’insécurité et de nuisances locales.

Au-delà encore, la majorité des acteurs de la concertation réclame la phase 2 du projet, à savoir la réalisation de la bretelle en sens inverse : pour beaucoup, cela est même fort dommageable que les 2 projets ne se réalisent pas en même temps. L’État n’ayant pris aucune décision concernant la réalisation  de cette seconde bretelle et son financement, elle ne fait pas partie du projet à ce jour.

 

Des riverains non opposés au projet mais inquiets pour leur cadre de vie et qui veulent profiter du projet pour améliorer la situation actuelle

Si les riverains ne réfutent pas l’intérêt et la légitimité du projet, leurs préoccupations sont majoritairement liées aux nuisances de circulation qu’ils subissent au quotidien : le bruit, en particulier généré par le trafic routier et autoroutier, est devenu difficilement supportable pour certains habitants voisins des infrastructures, qui considèrent alors tout changement comme un facteur de risque d’aggravation de ces nuisances. Les riverains demandent alors à ce que le projet n’améliore pas seulement la circulation et les déplacements des usagers, mais également leur cadre de vie.

Comments are closed.